Faire un biketrip en solo

Voyager seul n’est pas un concept nouveau. De plus en plus d’explorateurs du monde optent pour ce type de voyage, hommes comme femmes. Les amateurs du VTT sont aussi tentés par le phénomène. Il est un bon moyen pour eux de découvrir les paysages à un rythme personnalisé, tout en vivant pleinement de leur passion.

 

 

1. Un voyage à vélo

La joie du vélo réside dans le plaisir de parcourir des kilomètres pour la santé, mais encore dans l’admiration du véhicule.

2. Préparation physique

Il faut dire que le vélo est un sport. De ce fait, il requiert force et avant tout entrainement. Il est important de s’imprégner de l’allure idéale et de prendre l’habitude de pédaler. Rien que de s’exercer à s’asseoir longtemps sur la selle. Pour cela, vous n’avez qu’à monter souvent sur vos deux roues et sillonnez toujours un peu plus tous les jours. En outre, pratiquez d’autres exercices physiques pour gagner plus d’endurance. Quant au vélo, songez à effectuer des entretiens systématiques.

3. Bien s’équiper

Tâchez de ne pas oublier le nécessaire. Généralement, vous allez camper la nuit. Que ce soit dans vos tentes ou dans les camps. Pensez à amener les chapeaux pour le soleil, les chandails en cas de vents, les gourdes pour vous désaltérer, votre trousse de secours pour les éventuels incidents, le kit de dépannage rapide, les casques et toute la panoplie d’accessoires de protection en selle.

4. Voyager seul

Difficile de ne pas dire que c’est plutôt risqué. Toutefois, c’est bien faisable et est très tentant. Défi et punch sont au rendez-vous.

5. Attitudes à adopter

Il est important de s’accaparer les comportements adéquats lorsque vous vous déplacez seul. Pour commencer, souriez et soyez sociable tout en vous méfiant. L’adage : « Ne parlez pas aux inconnus » tient la route, mais a ses limites. Ensuite, faites vôtres les us et coutumes locaux pour éviter de vous attirer les ennuis. Sachez les respecter et faites-en bon usage. Rappelez-vous en permanence que c’est à vous de vous adapter.

Évidemment, il ne s’agit pas de vous faire peur. Néanmoins, prévoir ne tuerait pas. Ne trainez pas dans les lieux sombres ou les couloirs en pleine nuit. Restez lucides pour éviter d’être vulnérable. Renseignez-vous sur que faire et ne pas faire, où et quand. Ne tentez pas les gens en vous promenant avec des objets de valeur par exemple. Le mieux du monde serait de ne pas errer avec du liquide avec vous. Laissez les originaux de vos papiers dans des endroits sûrs et n’emmenez que des copies.
Les voyageurs solos sont téméraires et attendent de leur aventure dépassement et autodécouverte. Cependant, prudence et préparation sont des mots d’ordre. Afin de profiter à merveille du séjour sans avoir affaire aux incidents, autant faire attention et anticiper les imprévus. Du moins, s’approprier les cultures. En tout cas, le périple promet. Ce monde abonde de destinations idéales pour les biketrips, pensez par exemple aux circuits de la nouvelle zelande qui continuent toujours à plaire (et c’est l’un des pays les plus sûrs au monde, qui plus est). Au programme : cascades de rivière, grottes et laves, rocheuses et surtout, pistes et obstacles impressionnants.